Artistes

Viéné Daniel

Né le 15.02.1955, à Dampierre-les-Bois, Doubs  France. Décédé en Alsace où il vivait en 2013.

Depuis son enfance Daniel VIENE met les mains dans la peinture et, sème des figures comme le petit poucet dans la forêt sème les pierres. Avec ses petits bonhommes et ses petites bonnes femmes, il nous remplit de bonheur et de joie. Laissez au vestiaire les habituelles théories riquiqui, les congratulations sur la peinture. Il faut venir sans futur ni passé. Etre l’enfant qu’on à été, avec un cœur vrai diamantsoleil. Plein de couleurs de l’arc-en-ciel. Les yeux vierges. Les pensées simples. Encroté de sa beauté. Laissez-vous aller dans la danse. Avec des bras fantômes, des mains à quatre doigts. Des visages aux yeux-soucoupes. C’est vous. Reconnaissez-vous. Votre corps patate. Vos cheveux feux, fou, clous. Votre sourire banane. Ecrasé sur la toile, le temps s’est arrêté, horloge sans âme. Hier est aujourd’hui, j’ai perdu mes chaussures d’adulte. Je vends mes mains mises en tableaux. Je m’appelle Daniel et les grands disent Viene.

Cet artiste est un autodidacte n’obéissant à aucun école ou technique. Un être humble, chaleureux, à l’esprit pragmatique et qui oppose à la cruauté du quotidien la couleur de l’humour et la force du trait.

L’univers de l’artiste – un monde imaginaire peuplé de personnages hauts en couleurs – nous évoque le monde de l’enfance, à la fois par ses thèmes et par ses techniques. « Je joue au peintre comme l’enfant joue au pompier, avec plaisir et avec sérieux ». La simplicité de ses dessins lui vaut d’être classé dans l’Art Singulier. Il donne à ses œuvres une atmosphère dense et intimiste au point de nous laisser croire que l’on y retrouve ses amis ou peut-être des proches. Au spectateur de faire son choix.

Daniel Viene réalise depuis plus de vingt ans des scènes et des portraits sur de nombreux types de supports : toiles, cartons, papiers. Depuis peu, il décline aussi ses personnages dans les matériaux nobles et vivants que sont le bois et le verre. Tous ces médiums picturaux sont bons pour nous faire  part de ses états d’âme et de ses ressentis profonds.

« Mon art se veut libre, dérision et singulier » se plaît-il à affirmer, ceci sans omettre de nous rappeler que ses maîtres sont Gaston Chaissac et Philippe Visson.

Un livre a été édité sur le travail de Daniel Viene au mois de décembre 2007, livre intitulé ‘L’Art au Singulier ».

Did you like this? Share it!